Vous souhaitez consulter en urgence ? Notre cabinet est ouvert pour vous recevoir à tout moment.

LA DMLA

La dégénérescence maculaire liée a l'âge

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie dégénérative de la rétine. Elle touche sélectivement centrale de la rétine (macula).

Il s’agit de la principale cause de cécité chez les patients français de plus de 50 ans.

LA MLA

La maculopathie liée à l’âge (MLA) est le stade précurseur de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Elle se caractérise par l’apparition de dépôts dans la partie centrale de la rétine (macula) appelés drusens. Ils peuvent être associés à une altération de l’épithélium pigmentaire. A ce stade, la MLA n’induit aucun symptôme. Seul un examen du fond d’œil réalisé par un ophtalmologiste permet de dépister ces altérations de la rétine.

Au stade MLA, le risque de développer une DMLA dans les 5 ans est de 50%.

Signes cliniques

La DMLA entraîne une perte progressive de la vision centrale en laissant intacte la vision périphérique.

Les signes cliniques de la maladie sont :

  • Une diminution de l’acuité visuelle
  • Une déformation des lignes droites : vous pouvez percevoir les droites comme déformées ou ondulées.
  • Une apparition d’une tâche sombre centrale : vous pouvez percevoir une tâche grise ou noire appelée scotome

La mise en évidence de ces signes cliniques peut être aidée par l’utilisation d’une grille d’AMSLER (voir ci-dessous). Pour les patients ayant des facteurs de risque de développer une DMLA (un œil atteint, antécédents familiaux…), il est recommandé de tester régulièrement sa vision : 

  • Placer la grille à la hauteur de vos yeux, à une distance de 40 cm
  • Couvrez un œil et fixez le point situé au centre de la grille
  • Notez comment vous percevez les lignes : sont-elles ondulées ? une partie du point ou des lignes ont-elles disparu ?
  • Effectuez le même test sur l’autre œil

Si vous présentez ces symptômes, il est important de consulter rapidement un ophtalmologiste !

LES 2 FORMES DE DMLA

LA FORME ATROPHIQUE (SÈCHE)

La forme sèche, ou forme atrophique est la plus fréquente et est secondaire à la disparition progressive des cellules rétiniennes.

LA FORME EXSUDATIVE (HUMIDE)

La forme humide, ou forme exsudative est secondaire à l’apparition de vaisseaux anormaux sous la rétine. Son évolution est potentiellement rapide.

PRISE EN CHARGE

Un examen ophtalmologique complet est nécessaire pour diagnostiquer une DMLA.

Il comprend la réalisation :

  • D’un fond d’œil,
  • D’une rétinophotographie,
  • D’une tomographie par cohérence optique (OCT) et
  • Éventuellement une angiographie.

Le traitement de référence de la forme exsudative permet de ralentir l’évolution de la DMLA. Il repose sur des injections intra-vitréennes d’anti-VEGF. 

Concernant la forme atrophique, il n’existe aujourd’hui aucun traitement permettant de remplacer les cellules rétiniennes perdues. Une rééducation basse vision peut être proposée au patient selon la sévérité de l’atrophie rétinienne.

À savoir :

  • Nous réalisons les IVT au sein même de notre cabinet dans un bloc dédié. 
  • Les deux yeux ne sont pas injectés le même jour.
  • Parfois, l’une des substances médicamenteuses injectée (Lucentis, Eylea, etc) est plus à même d’apporter une amélioration qu’une autre. 
  • Il existe différents types de substances médicamenteuses injectables lors de la réalisation des injections-vitréennes (Eylea, Lucentis, etc).